Cette semaine, notre équipe a eu la chance d'être reçue au domaine Emmanuel Giboulot à Beaune, un viticulteur attaché à des pratiques précises et qui a partagé avec nous les convictions et valeurs qui portent son domaine.

Emmanuel Giboulot est réputé pour ses convictions et son engagement envers l'agriculture biologique et biodynamique. Il perpétue le travail engagé par son père, Paul Giboulot, pionnier de la viticulture biologique dès les années 1970. C’est donc naturellement qu’Emmanuel Giboulot hérite des rênes du domaine familial en 1985 et poursuit alors une vinification selon cette démarche novatrice à l’époque de son père et toujours en forte expansion aujourd’hui. Mais les ambitions d’Emmanuel pour son domaine sont bien plus grandes que les prémices amorcées par son père. En 1995, dix ans après ses débuts, les douze hectares du domaine sont officiellement classés en biodynamie. 

Convaincu du potentiel de ses différentes parcelles, Emmanuel prend la décision d’en finir avec les assemblages de terroirs. Il choisit de les valoriser, peu importe leur taille. Plutôt que de présenter une cuvée de Hautes Côtes de Beaune, Emmanuel nous propose les lieux-dits de ses parcelles : La Grande Châtelaine, Les Pierres Blanches et Combe d’Eve. Il en va de même pour les Hautes Côtes de Nuits, avec les cuvées Sous le Mont ou en Grégoire.

Chaque vin est unique et réserve parfois quelques surprises : Lulunne, un Beaune 1er Cru à la robe particulièrement claire, obtenue par la présence d’enzymes ; Terres Beaujolaises, un Gamay vinifié comme un Pinot Noir ; Terres Burgondes blanc, une IGP composée intégralement de Pinot Beurrot, cépage ancien très peu en culture sur les terres de Bourgogne, une délicieuse surprise !

Toujours habité par la volonté de vouloir laisser le terroir s'exprimer, Emmanuel Giboulot n'utilise plus de fût neuf depuis 2003. Les vins sont parfois sans soufre, parfois nature... selon les aléas du millésime. La démarche se veut raisonnée, une vinification avec pas ou peu d'extraction, sans artifice. Les vins blancs sont tendus, frais offrant parfois de jolies rondeurs. Les vins rouges sont légers, fruités et gourmands.

Les coups de cœur de l'équipe : 

  • Combe d'Eve, un Côtes de Beaune Blanc à la robe claire, au nez expressif et à la bouche longue et gourmande. Un chardonnay qui s’accorde bien avec des coquilles Saint Jacques, du bar et autres poissons à chair ferme, ou encore sushis et poissons crus.

  • En Grégoire, un Hautes Côtes de Nuits rouge à la robe profonde, un nez rappelant les fruits rouges, une très belle matière en bouche. Son élevage long lui permet d'être à son apogée ! Ce Pinot Noir s'accorde avec des viandes blanches et rouges, des volailles, des plats en sauce...