Château Sainte Roseline

L’histoire de la chapelle Sainte Roseline commence au féminin il y a près de dix siècles. Elle abrite le corps et les reliques de Sainte Roseline, Mère Prieure de l’Abbaye de la Celle-Roubaud de 1300 à 1329. Des années plus tard et une classification Premiers Crus de Provence, la Chapelle retombe aux mains de deux femmes, Delphine Meunier et Aurélie Bertin en 2011. Si le cycle historique est bouclé, celui de la viticulture a devant lui un horizon dégagé.

À proximité de la baie de Saint-Tropez, de la Croisette de Cannes, des Gorges du Verdon ou encore d’Aix-en-Provence, le vignoble du Château Sainte Roseline jouit d'un terroir exceptionnel en Provence : les sols argilo-calcaires et la présence d’une source en profondeur permettent une alimentation maîtrisée de la vigne, gage de l’obtention de grands vins.

Du côté de son identité, Sainte Roseline s’exprime en nombreux cépages et autant de facettes. Pour les rouges : Syrah, Mourvèdre et Cabernet Sauvignon. Pour les rosés : Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault et Tibouren. Pour les blancs : Rolle et Sémillon. Sainte Roseline s’est construit une identité unique : d’abord physique par la silhouette de ses flacons. Ce sont surtout le prestige et la délicatesse de ces contenus et l’écho de son nom qui font de la maison un orfèvre du genre en Provence.

En savoir +